Qu’est ce que le permis AM ?

Anciennement connu sous le nom de BSR, le permis AM est destiné aux personnes n’ayant pas la possibilité ou ne veulent simplement pas passer le permis A ou B, mais ayant besoin d’un véhicule sans permis pour de déplacer. Pouvant être obtenu à partir de 14 ans, il est valable 15 ans à partir de sa date de délivrance.

A qui s’adresse le permis AM ?

Les personnes âgées d’au moins 14 ans souhaitant circuler en cyclomoteur ou quadricycle doivent obtenir ce permis.

Celles qui sont nées avant 1988 sont par ailleurs dispensées de cette obligation.

Quelles sont les conditions d’inscription ?

Afin de pouvoir s’inscrire à la formation au permis AM, il est nécessaire pour le candidat d’avoir obtenu au préalable l’ASSR 1 et l’ASSR 2.

Pour les mineurs, une autorisation des parents ou du tuteur légal est obligatoire.

Au moment de l’inscription, un livret de formation est remis à l’élève.

Comment s’inscrire au permis AM et combien coûte–t’il ?

L’inscription à la formation au permis AM se fait via le télé-service mis en place par l’Agence Nationale des Titres Sécurisés. L’apprentissage coûte entre 150 € et 400 € dans les auto-écoles.

Lors de l’inscription, il faudra fournir les documents suivants :

  • pièce d’identité.
  • justificatif de domicile.
  • une photo numérique d’identité.
  • étant né à partir de 1988, l’attestation de suivi de la formation pratique du BSR, ainsi que l’ASSR 1 ou l’ASSR 2 ou l’ASR.
  • âgé entre 17 ans et 25 ans, une copie du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté.
  • justificatif de paiement de la taxe régionale en fonction de votre département

 

Quels sont les véhicules pouvant être conduits par un titulaire du permis AM ?

Une personne souhaitant suivre la formation au permis AM pourra suivre deux voies différentes. La première, lui permettra de conduire un quadricycle léger. La seconde lui donnera accès à la conduite d’un cyclomoteur de 50 cm3 maximum.

Les étapes de la formation au permis AM

Sous la supervision d’un moniteur d’auto-école, la formation d’une durée de 8 heures (dispensées sur 2 jours minimum), est découpée en plusieurs étapes :

  • Echanges sur les représentations individuelles autour de la conduite pendant 30 minutes
  • Enseignement à la conduite sur une voie privée pendant 1 heure
  • Apports théoriques du code de la route pendant 30 minutes
  • Enseignement à la conduite sur la voie publique pendant 4 heures
  • Sensibilisation aux risques routiers pendant 2 heures

Echange sur les représentations individuelles autour de la conduite

Cette partie théorique permet à l’apprenant de connaître un peu mieux le type de véhicule dont il veut faire l’acquisition. Les objectifs de cette étape sont des échanges sur :

  • Le respect des règles
  • Les grandes thématiques de sécurité routière
  • L’interaction entre le comportement des usagers de la route

Enseignement à la conduite sur une route privée

L’apprenant passe au volant sur une route privée. Cette étape permet de faire l’acquisition des connaissances et compétences sur :

  • Les différents équipements et leurs rôles
  • Les contrôles du véhicule pour l’entretien et la sécurité
  • La maîtrise du véhicule

Apports théoriques du code de la route

Cette étape permet à l’apprenant de valider et de parfaire ses connaissances avant de conduire sur la voie publique. Les sujets revus sont :

  • la signalisation
  • les règles de circulation
  • positionnement du véhicule sur la chaussée
  • franchissement d’intersections et régime de priorité

 

Enseignement à la conduite sur la voie publique

Vient ensuite l’étape de la conduite sur la voie publique. En plus de se faire la main en conduisant avec d’autres usagers, l’apprenant apprend à :

  • Démarrer le véhicule
  • Ralentir et immobiliser le véhicule
  • Adapter sa conduite en fonction de la situation
  • Maintenir les distances de sécurité
  • Prendre des trajectoires sécurisées
  • Changer de direction
  • Choisir sa position
  • Franchir les intersections

Sensibilisation aux risques routiers

La dernière étape de la formation est un échange entre le moniteur, les apprenants et les représentants légaux. Les thèmes abordés sont :

  • Les dangers spécifiques à la conduite de véhicule léger
  • Les conséquences du manque d’entretien du véhicule
  • Les dangers liés au débridage et aux produits psychoactifs
    La vitesse et ses conséquences
  • La prise en compte des usagers vulnérables
  • L’influence et pression sur le comportement du conducteur

Prêt pour conduire une voiture sans permis

Suite à cette étape, la formation est terminée. Le moniteur délivre à chaque apprenant qui le mérite, une attestation de suivi de formation, renseignée et signée. Par la suite, il faut fournir cette dernière à la (sous-)préfecture pour ainsi obtenir le précieux sésame.

Et pour entretenir votre future voiture, Piecesanspermis.fr a tout ce dont vont aurait besoin !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*